Longues expositions: nouveaux tests

Je me suis demandé comment faisaient certains photographes pour faire des photos avec un temps d’exposition supérieur à 30 secondes. En effet, les modes A, T et M de mon 550D ne permettent pas des temps d’exposition supérieur à 30 secondes. Quel intérêt de prendre des poses supérieures à 30 secondes me direz-vous? A vrai dire, je n’ai pas encore l’expérience pour répondre à cette question, mais ça m’intriguait tout de même. Je pense au premier abord qu’il permet d’obtenir un effet lissé encore plus lisse sur les remous de cours d’eau, de faire disparaître encore mieux des objets sur une image (p.ex touristes devant un monument) ou d’attendre le temps nécessaire pour capturer plusieurs éclairs lors d’un orage. La réponse à la question initale est le mode BULB de l’appareil, qui permet de gérer manuellement de le temps d’ouverture (soit en maintenant le déclencheur appuyé le temps nécessaire, soit avec une télécommande qui termine l’exposition au 2ème signal). Voici le résultat d’un nouvel après-midi de test:

La prochaine résulte du mode BULB et d’une exposition de 88 secondes! Il a nécessité l’utilisation de deux filtres gris neutres Hoya ND 8 et ND 400:

10mm, 100 iso, f8, 88s

10mm, 100 iso, f8, 88s

Pour utiliser le mode BULB, il est nécessaire de calculer le temps de pose soit-même (puisque l’appareil ne le fait plus). Pour calculer, c’est très simple: Il suffit de noter le temps d’exposition normal (sans filtre gris) donné par l’appareil et de le multiplier par les facteurs assombrissant des filtre (8 et 400 dans mon cas, donc 3200 au total). Pour m’aider et être plus efficace, j’ai installé une petite application gratuite sur mon smartphone qui calcule automatiquement le temps d’exposition nécessaire d’après les paramètres, et qui affiche ensuite le chronomètre. C’est super pratique et ça a parfaitement fonctionné au premier coup!

A noter que pour calculer le temps d’exposition, il est bien sûr nécessaire de connaître le facteur assombrissant du filtre gris utilisé. Et je vous fait part ici de ma mauvaise expérience liée au filtre gris variable Hama ND2-400. En effet, il s’est avéré impossible de calculer un temps d’exposition correct avec ce filtre. En effet, il n’est pas absolument pas linéaire et au facteur d’assombrissement maximal, une vilaine croix noire apparaît dans le champ de vision (peut-être due à une mauvaise qualité de fabrication du filtre (double polarisation)). Donc impossible de calculer correctement. La seule utilisation possible de ce filtre serait un faible assombrissement (ND2-8) pour une longue exposition automatique (sans mode Bulb et moins de 30s).

Pour ma part, je me suis débarrassé de ce filtre, remplacé par un ND400 fixe, mais fiable.

A noter également que si vous utilisez encore un filtre polarisant, celui-ci aura une forte incidence sur le temps d’exposition si celui-ci est long. En effet, lorsque la polarisation est maximale, le temps d’exposition nécessaire double! Et à polarisation minimal, il y a tout de même un facteur 1.5 environ! J’ai fait le test simplement avec l’appareil sur trépied orienté vers un ciel bleu, juste avec le filtre polarisant: Sans filtre, le temps est de 1/500s. Avec le filtre vissé, sans polarisation: 1/325s. Avec polarisation maximale: 1/250s.

Voici encore pour terminer deux photos animalières réalisées entre deux longues exposition:

appoline-1-21 appoline-1-23 appoline-1-22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *